AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Mots-clés
Derniers sujets
» PROVERBE INDIEN
Ven 20 Juin - 13:38 par Gilbert01

» FABLE LES DEX AMIS
Ven 20 Juin - 12:50 par Gilbert01

» poulet au curry
Ven 20 Juin - 9:42 par Gilbert01

» jean de la bruyere
Ven 20 Juin - 9:25 par Gilbert01

» gare de lyon
Ven 20 Juin - 8:45 par Gilbert01

» brandade de morue
Ven 20 Juin - 8:33 par Gilbert01

» le vocabulaire du jour
Ven 20 Juin - 8:18 par Gilbert01

» L EPHEMERIDE DU JOUR
Ven 20 Juin - 8:02 par Gilbert01

» vivre comme des fouines
Jeu 19 Juin - 16:36 par Gilbert01

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
CalendrierCalendrier
Partenaires

créer un forum

      

Sujets similaires

Partagez | 
 

 MARIE THERESE D AUTRICHE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilbert01
Membre
Membre
avatar

Date de naissance : 20/02/1957
Age : 60
Localisation : NORMANDIE
Humeur BONNE

MessageSujet: MARIE THERESE D AUTRICHE   Mar 10 Juin - 8:59

Marie-Thérèse d’Autriche
Marie-Thérèse d’Autriche
Née à Madrid en 1638, morte à Versailles en 1683, Marie-Thérèse d’Autriche est la fille de Philippe IV d’espagne et d’Elisabeth de France. Elle est aussi la petite-fille d’Henri IV par sa mère.

Le 7 novembre 1659, le cardinal Mazarin pour la France et Don Luis de Haro pour l’Espagne signent le traité des Pyrénées sur l’île aux Faisans rebaptisée depuis l’événement l’île de la Conférence. S’il accepte que la France restreigne ses prétentions territoriales à quelques places fortes en Flandre et en Lorraine, à l’Artois et au Roussillon c’est pour mieux assurer le mariage de Louis XIV avec l’infante Marie-Thérèse.

Marie-Thérèse d’Autriche, conformément au traité des Pyrénées renonce à ses droits sur l’Espagne contre la somme de 500 000 écus d’or qu’elle ne recevra jamais.

Elle devient reine de France à l’église Saint Jean-Baptiste de Saint-Jean de Luz, lors de la cérémonie qui l’unit à Louis XIV le 9 juin 1660. Pour la petite histoire, la porte de l’église par laquelle le couple royal est passé fut définitivement murée 3 ans après la cérémonie.

Elle n’imagine pas à ce momment, tout ce qu’elle devra supporter à la Cour pendant vingt trois ans. Le roi ne l’aimera jamais vraiment. Elle est petite, disgracieuse ; elle parle un mauvais français. Certains vont même jusqu’à dire qu’elle est dépourvue de toute intelligence.

Le roi de son côté n’a d’yeux que pour Henriette d’Angleterre, épouse de Philippe d’Orléans le frère du roi plus communément appelé « Monsieur ». On fait vite état d’une liaison entre le roi et « Madame ». Pour faire taire cette rumeur Marie-Thérèse présente à Louis XIV la jeune Louise de Lavallière qui devient sa première maîtresse officielle. Puis c’est au tour de la demoiselle d’honneur de Marie-Thérèse, Mme de Montespan de devenir la favorite du roi. Cette dernière donne plusieurs enfants au roi ; pour les éduquer elle choisit Françoise d’Aubigné qui deviendra par la suite marquise de Maintenon. Bien évidement le roi tombe amoureux fou de la marquise. Mme de Maintenon sera la seule à conseiller au roi de retourner auprès de la reine : il l’écoutera et deviendra un époux modèle.

Six enfants naissent de l’union de Marie-Thérèse avec le roi, un seul survivra : le Grand Dauphin qui ne règnera jamais puiqu’il meurt quatre ans avant son père.

Malgré son rôle très effacé elle aura bien malgré elle une importance capitale dans la politique menée à l’époque pour lui maintenir ses droits dans la succession d’Espagne. Pour la défense de ceux-ci, Louis XIV est entraîné dans la guerre de Dévolution contre les Pays-Bas en 1667, puis dans la guerre de Succession d’Espagne, en 1701, lorsque son petit-fils, le duc d’Anjou futur Philippe V, monte sur le trône d’Espagne.

Sa nostalgie de l’Espagne, la perte de ses cinq enfant et le quasi abandon où elle se trouve font que sa vie s’achève dans la douleur. Quelques heures avant de mourir, elle murmure : « Voilà le seul jour heureux de ma vie ». De son côté Louis XIV affirme bien haut : « Voilà le premier chagrin qu’elle m’ait causé ».

Bossuet sut faire voir lors de sa célèbre oraison funèbre, la simplicité de la reine, sa foi invincible et sa grandeur surnaturelle. Le seul tort de Marie-Thérèse d’Autriche est d’être venue au monde à une époque ou l’on mariait les princesse en gage de paix.


Revenir en haut Aller en bas
http://gccc.forumactif.org/
 
MARIE THERESE D AUTRICHE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» impatiens goutte de sang ou Marie-Louise [Terminé]
» blog Autriche
» Marie-Amélie le Fur : Fais de ta vie un rêve
» "Radio Bistrot" toise Marie-George Buffet
» Tricky, un chat pris dans un collet --> OUF ! Au chaud chez Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Animaux. Nos Amours. :: VOS IDEES SONT LES BIEN VENUES :: Papotages entre amis...-
Sauter vers: